Projet Quarawella

 

Faire renaître l’agriculture en Irak

Faire redémarrer la production

L’objectif, aider les habitants et les ONG locales à faire redémarrer la production agricole et contribuer ainsi à l’amélioration des conditions de vie. A terme, la population du village pourra vivre de ses terres et se réapproprier l’espace qui n’était plus le sien. Cette mission sera aussi l’occasion d’aller dans les autres villes aux alentours, de se renseigner sur la situation agricole et les besoins des populations là-bas, et d’ainsi mieux comprendre le fonctionnement de l’économie agricole de toute la région.

Le nom du projet vient de notre base de départ –Qarawella où l’étude a ses racines. C’est de ce village que nous avons commencé les entretiens des villageois, les observations sur les modes d’agriculture et d’irrigation, ainsi que nos études pédoclimatiques.

Nous nous sommes ensuite élargis aux autres villages des alentours, afin de construire notre base de données. C’est cette base de données qui nous servira par la suite à déterminer quels types de cultures et quelle irrigation adaptée à chaque village pourra s’instaurer.

Voici les premières impressions dégagées par nos bénévoles depuis leur arrivée en Irak :
Les villageois de Daoudia préféreraient mettre en place une ferme d’élevage. Cependant ils n’ont aucune compétence en élevage (cela fait 50 ans qu’il n’y a plus d’animaux dans le village). Avant, cela se révélait facile d’être agriculteur, car le gouvernement de Saddam fournissait le matériel et rachetait les productions. Depuis la chute de Saddam, ils n’ont plus aucune aide du gouvernement. Ils voudraient des vaches, et éventuellement des moutons. Il n’y aucun troupeau pour l’instant.

Araden a un énorme potentiel agricole. Ils ont de l’eau toute l’année, nous avons rarement vu autant d’arbres et de verdures dans un village depuis le début de la mission. Il y a vraiment une grande diversité dans les plantes, les arbres. La montagne qui surplombe n’est pas du tout entretenue et pourrait produire beaucoup plus (notamment les vignes).

L’agriculture est la première activité économique à Dehe. Il n’y a cependant pas de tracteurs dans le village et pas de puits. L’absence de machines et la présence d’un seul puits à Dehe limite la productivité agricole du village. La production agricole est variée. Il y a des légumes (dont tomates) et beaucoup d’arbres fruitiers (amandiers, abricotiers, pruniers, pommiers, pieds de vigne, etc.).

Nous avons besoin de vous !

Participez à notre campagne de financement

Aidez-nous à faire vivre Ninive Horizon !